Du soin en cosmétique


Aujourd'hui je vais vous parler d'un aspect qu'on soupçonne tous en cosmétique maison: l'hygiène. Comment appliquer cette sécurité en faisant ces produits de beauté soi-même?
Dans sa cuisine, nous ne sommes pas dans un laboratoire, avec une charlotte, une combinaison, des sur-chaussures, une pièce stérilisée....
Lorsque j'anime des ateliers en extérieur,en vous proposant à la fabrication les produits ayant le moins de manipulation possible (en utilisant du matériel jetable, un minimum de matières premières...), je vous fais part de ces règles. J'ai décidé aujourd'hui de vous les répéter par écrit.

Tout d'abord, pourquoi vous les rappeler, tout simplement pour ne pas les oublier. Le maître mot est: désinfection, désinfection, désinfection...
Quand j'ai moi-même commencé (comme tout le monde, dans ma cuisine), je faisais mes produits comme je fais ma cuisine; j'utilise, je lave, je range...

Mais "tout ça c'était avant". La 1ère chose que j'ai apprise lors de ma formation en "cosmétique naturelle" c'est de toujours nettoyer et désinfecter son matériel AVANT, mais aussi APRES son utilisation. Donc voyons ça point par point:

1 / Se laver les mains (c'est logique)

2 / Nettoyer son matériel
utiliser un détergent (le liquide vaisselle fera l'affaire), et ce même si votre matériel sort du tiroir

Ou faire bouillir son matériel pendant une dizaine de minutes et le laisser sécher

3 / Désinfecter son matériel à l'alcool
utiliser de préférence de l'alcool à 70° à la place du 90°

4 / Désinfecter son plan de travail
à l'alcool bien évidemment

5 / Mettre des gants
même si après toutes ces manipulations de nettoyage, elles sont propres, mais elles ne le resteront peut-être pas très longtemps, et il nous faut éviter la prolifération des microbes

6 / Vous pouvez commencer
enfin ce n'est pas trop tôt!!

Une fois que la recette (ou pas) de la préparation a été suivie, et que nous sommes heureux d'y être arrivé (ça, ce n'est pas garantie, j'ai eu des surprises désagréables en faisant des tambouilles). Il faut nettoyer avant de ranger. Et il faut donc refaire le protocole: nettoyer, désinfecter...

Une fois que le protocole de nettoyage a été suivi, il faut s'occuper du "après". N'oublions pas que les produits fabriqués sont destinés à être appliqués sur la peau. Peau que nous savons être sensible.

Faire ses cosmétiques ne met pas à l'abri de réaction allergique. Je vous le dis en atelier, mais je le répète ici, faire un test au préalable est nécessaire. Si vous ne remarquez aucune réaction passer un délai de min 1h à 24h (selon le produit fabriqué), vous pouvez vous tartiner, dans le cas contraire, jetez-le ou faites-en profiter quelqu'un d'autre en l'offrant.

Et je finis toujours ma petite démo en vous disant que tout changement d'aspect, d'odeur, de couleur... de votre produit n'est pas bon signe, alors dès que cela se produit, c'est direction la poubelle. ok avec un peu d'état d'âme, mais dites-vous que votre peau vous en remerciera.

Et pour le matériel, choisissez des ustensiles expressément pour vos créations. Les odeurs d'huiles essentielles, ou d'hydrolat, peuvent être difficiles à faire partir (pour anecdote j'ai eu une mésaventure avec l'oléorésine de benjoin que j'avais essayé de liquéfier et qui s'était renversé dans une casserole que j'utilisais pour le bain-marie, la casserole en garde encore des traces, bon heureusement elle ne servait que pour les recettes corporelles, mais si je l'avais utilisé pour les recettes culinaires...).

Lu comme cela, ça peut paraître contraignant, mais une fois que vous aurez pris l'habitude de le faire, faire tout cela ne vous prendra que quelques minutes. Alors prêtes????




Posts les plus consultés de ce blog

Les huiles végétales

L'automne pour préparer l'hiver

Les huiles végétales en cosmétique